Parcours de réflexions

Lu 18515 fois.
21 mars 2008 — Riccardo Sabellotti - Giacinto Sabellotti  

À petits pasCombien d’entre nous sont déçus de notre société?
Combien sont résignés de ne pas avoir des améliorations?
Pourtant l’histoire récente montre que les grands progrès sociaux sont possibles, et ils peuvent s’enraciner rapidement sur la population; l’exemple plus éclatant est donné par l’émancipation des femmes: aujourd’hui, dans les pays occidentaux, des lois discriminatoires entre les sexes ne seraient pas concevables, mais jusqu’aux temps de nos grands-parents les femmes n’avaient ni d’autonomie patrimoniale, ni même le droit de vote.
Pourquoi la plupart de nous n’ont aucun doute sur des imminents et considérables progrès technologiques, mais ne croient pas du tout à des progrès sociaux dans le proche avenir? Est-il vrai qu’il n’y a plus des valeurs?
Pourquoi, tout juste dans l’ère de la démocratie, les citoyens sont-ils envahis par un sens de résignation?
Ça dépend de la nature humaine ou est-ce le résultat d’une tradition culturelle? Nous croyons qu’il soit possible sortir de cette situation, mais la réussite demande un changement, pour mieux dire, une adaptation culturelle qui porte à une nouvelle idée de progrès concrètement avantageux, à une nouvelle idée de démocratie qui soit vraiment respectueuse des nécessités des citoyens et à une nouvelle idée d’information qui soit gérable par tous le monde. Pour réaliser tout cela il se rend nécessaire une révision profonde de notre vision du monde, de nos valeurs et de nos problèmes, en utilisant au mieux les connaissances scientifiques modernes.

  Essayons ensemble!

Leave a Reply

 

Le projet Ofelon utilise la licence Creative Commons
Creative Commons License